"A son décès, j’ai émis le souhait d’emporter un album de photos de famille qui nous était, à ma sœur et à moi, en quelque sorte consacré. Conservé chez ma grand-mère, conçu et réalisé par mes tantes et mes grands-parents sur une période de plusieurs années, il possédait les qualités de tous ces albums de famille qui dissimulent les peines pour ne laisser que des souvenirs joyeux, un simulacre de vie sur laquelle on aura plaisir à se retourner.

L’agencement était tout en simplicité, une toile avec pour décor un imprimé de chataignes tout aussi kitch qu’attachant le recouvrait. Il débutait par des portraits de mes grands parents pour illustrer notre ascendance, puis relatait, de façon parfois comique, la rencontre de mes parents, leur mariage, puis enfin les naissances, celle de ma sœur et la mienne.

Un parent s’est chargé de me transmettre cet objet. Ce n’en était plus un.

Démembré, la couverture à l’imprimé châtaigne en avait disparu, des pages entières de photos en avaient été retirées. L’album n’était plus qu’un amas des feuillets qui débutaient par le nom de ma sœur disparue. Chacun avait pris ce qu’il estimait lui revenir avant de m’en livrer les restes."

L'Album est constitué de 38 tirages reliés entre eux et conservés dans une boite.

Expérience à la fois très intime et si commune de la fragmentation des souvenirs, L'Album donne forme à un chaos de restes de mémoire. 

Ce travail fait partie de la trilogie liée à la mémoire familiale, La Trace.

L’album est conçu pour permettre de rendre visible tout ou partie des 38 photographies reliées.

38 tirages argentiques noir et blanc de format 66x33cm reliés entre eux dans une boite.

Using Format